Chef d’œuvre / Maintenance des Matériels

Travailler en groupe, comprendre le contexte, être créatif, exposer son travail, s’engager sur un challenge, respecter les délais, préparer l’oral de présentation, voici quelques-unes des compétences que nos élèves doivent mettre en œuvre pour la réalisation du « Chef d’œuvre », au programme de nos classes de CAP et Bac Pro.

Durant les 2 dernières années, c’est dans ce cadre que 3 groupes d’élèves de Bac Pro Maintenance des Matériels ont travaillé sur la réalisation d’un banc didactique d’étude des systèmes électriques embarqués sur une machine, en intégrant un cahier des charges. Différents enseignants (enseignement général et enseignements pro) ont accompagné ces élèves sur ce travail.

Les étapes de la réalisation :

Dans un premier temps, il a fallu travailler sur la conception, les plans et schémas, la modélisation 3D (utilisation du logiciel Solid Works), puis la construction, l’assemblage et les essais du banc.

Comment ce chef d’œuvre s’est inscrit dans la formation :

Notamment par la réalisation de câblages identiques à ceux rencontrés sur les matériels, le travail en potentiel fixe ou flottant, la sensibilisation à l’importance des protections électriques, le développement des aptitudes à la mesure des différentes grandeurs électriques ou le renforcement des savoirs-faire en construction et fabrication. L’utilisation des outils numériques de communication (mail, plateforme de stockage et de partage numériques, etc.) aura permis aux élèves de s’acclimater aux enjeux de la transition numérique.

Le bilan :

Cette démarche de réalisation très concrète s’est appuyée sur les compétences transversales et professionnelles travaillées dans la spécialité Maintenance des Matériels. C’est l’aboutissement d’un projet pluridisciplinaire. Les « connexions » ont été renforcées entre enseignants professionnels, enseignants en mathématiques, français et économie qui se sont associés aux élèves pour mener à bien ce projet. Les élèves ont apprécié ce travail d’équipe, dans un cadre moins formel où ils ont travaillé en petits groupes. Nous noterons aussi l’intérêt écologique du banc grâce au recyclage de matériaux usagés ou la possibilité d’exécuter des travaux autrement que sur un matériel en fonctionnement, sans émission de CO2 ou de nuisances sonores.

Un grand bravo aux élèves et enseignants impliqués dans la réalisation de ce Chef d’œuvre !